Cerca QUI

Rosetta a capturé son premier grain de poussière

poussière Rosetta comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko


Ci-dessus, le grain de poussière capté par la sonde Rosetta (les bandes blanches parasites sont causées par la méthode de prises de vues du microscope à force atomique qui a imagé ce grain). Crédits : ESA / Mark Bentley
La sonde Rosetta a réussi à capturer un premier grain de poussière émis par la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. La particule, en cours d'analyse, est large de dix micromètres environ. Soit une taille beaucoup plus importante que les prévisions des chercheurs.
C'est fait. Rosetta a capturé son premier grain de poussière grâce à l'instrumentMIDAS (Micro-Imaging Dust Analysis System), embarqué à bord de la sonde Rosetta. Un instrument dédié à la collecte de particules émises par la comète 67P au fur et à mesure de son approche du soleil, et qui fonctionne grâce à des cibles "collantes" capturant les particules, lesquelles sont ensuite scannée à très haute résolution avec un microscope.
Première surprise, la particule est plutôt grosse : dix micromètres de diamètre environ. Soit des mensurations plus importantes que ce qui était initialement imaginé par les chercheurs : "Les calculs initiaux suggéraient que nous pourrions trouver une particule grosse de un micromètre", explique Marc Bentley, le responsable scientifique de l'instrument MIDAS, sur le blog de l'Agence Spatiale Européenne dédié à Rosetta (lire"MIDAS and its first dust grain"). Des prévisions démenties par la réalité : "(...) La particule était beaucoup plus grosse que ce que nous imaginions !"
Autre enseignement : la forme de la particule est complexe : "La particule de poussière a une forme complexe, et est peu compacte. Une sorte de grain "duveteux", fruit de l'agrégation de plusieurs particules", explique Marc Bentley.
D'autres analyses de la particules sont actuellement en cours, dont les résultats devraient bientôt nous parvenir...

Nessun commento:

Posta un commento

Salve! Ogni lettore è invitato a commentare qualsiasi post voglia, ed è un bene il confronto d'idee. Sono dunque io, Riccardo Perilli, ad invitare ognuno di voi, carissimi lettori, a commentare i post che scrivo o condivido. Le uniche due cose che chiedo di rispettare, per chiunque commenti, è che mi scriva poi, in fondo al proprio commento, un nome (non importa il cognome, mi raccomando!) al quale possa far riferimento per rispondergli (altrimenti appare "Commento in anonimo"); e che poi clicchi sulla spunta "inviami notifiche", in modo da poter restare sempre aggiornato sulle risposte che fornirò, e quelle che scriveranno gli altri lettori.
Ringrazio, nel frattempo, in attesa di vostri nuovi commenti, chi già ha commentato e chi commenterà.

Per contattarmi

Alcuni testi o immagini inseriti in questo blog sono tratti da internet e, pertanto, considerate di pubblico dominio; qualora la loro pubblicazione violasse eventuali diritti d'autore,
vogliate comunicarmelo via email. Saranno immediatamente rimossi. L'autore del blog non è responsabile dei siti collegati tramite link né del loro contenuto che può essere soggetto
a variazioni nel tempo.